Toutes les nouvelles

PUB jl

ACTUALITÉS

 

Testaments et mandats d’inaptitude à 250$...

une honte pour qui ???

La publicité que j’avais souscrite du défunt journal La Gatineau et nouvellement publiée sur le site de Jean Lacaille concernant le prix des testaments et des mandats, suscite des réactions positives mais il fallait s’y attendre également des négatives.

Pour le public en général, payer 250$ pour un testament ou un mandat d’inaptitude, est très raisonnable. Par contre, Il en est autrement de la part de certains professionnels juridiques qui ont accepté de me dévoiler leurs commentaires à l’égard de cette publicité qui les chatouillaient un peu, pour ne pas dire beaucoup même. Un de mes confrères d’une franchise remarquable, me dit sans détour qu’au prix de 250$ pour un testament ou un mandat, que le prix était nettement  déraisonnable, que je dévalorisais la profession notariale et que je faisais une concurrence déloyale,  alors que le prix moyen du marché variait de 350$ à 500$. De bon cœur et en chœur, faisons nos devoirs et si possible, rions-en, afin de partager notre savoir de la mise en marché des produits et services notariaux.

Je lui demandai : toi, mon cher apôtre de la vertu, comment en est-tu arrivé à un prix de de 350$ à 500$ pour un testament ou un mandat d’inaptitude ? Noblement, sans vouloir « pharaonner » comme ceux d’un certain temple, il me répondit sèchement que c’était l’ensemble de ses confrères qui facturait ce montant. Il semblait avoir un certain consensus, me disait-il sans m’apporter plus d’explications.

Il est admis que le prix d’un produit et service est établi en fonction de plusieurs facteurs dont notamment; le coût du produit ou service, la marge de rentabilité désirée, la capacité de payer du client, la concurrence et les produits substituts, la valeur ajoutée du produit ou service et la compétence du professionnel qui offre le service. Il se peut également qu’il s’agisse d’une stratégie de pénétration de marché et peut-être bien d’autres facteurs que j’oublie, pardonnez-moi mon ignorance des règles financières et du marketing.

En général, le prix d’un testament ou d’un mandat d’inaptitude notarié sur le marché actuel, peut varier entre 350$ et 500$. Il est indiscutable qu’un document notarié est la « Cadillac » des documents écrits. Il est rédigé par un professionnel selon les volontés du client. Il est authentique et ne peut-être contesté sauf dans certains cas prévus par la loi. Il ne peut être perdu et détruit sauf en de rares circonstances comme l’incendie causé par le déraillement du train à Magog. Il est publié au Registre Central des testaments et mandats. Le testament notarié n’a pas à être vérifié au Tribunal alors que les autres types de testament doivent l’être. N’oublions pas cependant que le mandat d’inaptitude, même si il est notarié, doit être homologué par le tribunal contrairement à la croyance de plusieurs de nos clients. Eh oui toute vérité n’est pas bonne à dire, en faisant un clin d’œil et un petit sourire narquois à mon confrère.

Pour ma part, j’ai adopté une sorte d’aide juridique afin de favoriser l’accessibilité des testaments, des mandats d’inaptitude et des actes de fiducies et cela, tout en obtenant une bonne marge profit sur la vente de ces services. L’étude et le sondage de Juridicoplus ont clairement démontré que 8 fois sur 10, les testaments et mandats d’inaptitude étaient tous du même pattern, du pareil au même dira-t-on dans un langage commun. Au surcroît, le même sondage révélait qu’à partir de 300$, plusieurs personnes s’abstenaient carrément de payer ce prix, le trouvant réellement trop onéreux, dépendamment de la région. Il ne faut pas oublier qu’à ce prix, pour un couple, deux testaments et 2 mandats d’inaptitude coûtent plus de 1200$  à 1800$ mis à part les taxes.

Je démontrai, de plus à mon confrère que malgré mes tarifs de 250$, je bénéficiais d’une excellente marge de rentabilité selon le nombre de testaments et mandats souscrits par une personne ou un couple. Trop peu dispendieux, vous me dites. Moi je trouve que c’est bien, très bien rémunéré. Un notaire pratiquant seul a des coûts de production beaucoup moins élevés que les notaires regroupés ou ayant des coûts fixes élevés d’opération (salaire du personnel, loyer, niveau de vie du notaire, etc.). Hochant la tête, mon confrère n’a pas voulu s’aventurer dans les détails mais je n’avais pas terminé.

Je lui mentionné que plusieurs notaires annonçaient des consultations juridiques sans frais et coupaient les prix lors de la réalisation de transactions immobilières, facturant des services à un taux horaire nettement inférieur que le taux horaire d’un professionnel juridique en moyenne. Je ne lui apprenais rien de nouveau. Eh vlan, pour les prix déraisonnables et la concurrence déloyale. La concurrence serait permise au niveau du conseil notarial et dans le domaine immobilier mais pas dans le domaine des testaments et des mandats ? Je venais de démontrer à mon confrère qu’au prix de 250$ pour un testament ou un mandat d’inaptitude, j’obtenais une meilleure rentabilité et facturait un taux horaire plus élevé que le sien. À ce prix, vous comprendrez que je réalise beaucoup de testaments et de mandats. De plus, à long terme, cela m’assure beaucoup de revenus futurs provenant de règlements de succession. Mais au-delà de ces considérations, la valeur économique d’un greffe de notaire ne s’évalue-t-il pas en fonction des revenus futurs qu’il peut générer ?

Ces arguments ont convaincu mon confrère. Il réalisa bien vite que le prix d’un service s’établit en fonction de plusieurs critères et non seulement d’un pseudo-consensus qui, avouons-le n’est pas souvent respecté. Loin de moi de vouloir déplaire à mes confrères, je les invite plus particulièrement à venir s’asseoir avec moi afin de développer des produits et services qui correspondent aux besoins réels de la population et surtout de les rendre accessibles. Il ne sert è rien de vendre un service si personne n’est en mesure de l’acheter. Tout le monde s’en portera mieux.

Dans notre prochain blogue, je traiterai du programme coopératif JURIDICOPLUS lequel vous permet d’obtenir de l’information juridique et des possibilités d’obtenir des services à meilleur prix.

Me Denis St-Amour notaire  819-441-4904                 dennotaire@gmail.com

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819.334.4508

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.

PUB jl