AFFAIRES

PUB jl

 

Bienvenue au Canot Volant

Jean Lacaille

MANIWAKI – Siroter une bonne bière de microbrasserie en jouant votre jeu de société favori sous la thématique folklorique régionale de la Chasse Galerie. Voilà ce qui vous attend le samedi 21 juillet prochain lors de l’inauguration du Canot Volant, le pub ludique du 12, rue Comeau à Maniwaki.

Le Canot Volant, comme l’indiquent les jeunes propriétaires Philippe Laramée et Manuel Patry, offrent un espace simple et accueillant où se divertir entre amis et la famille. Un menu local léger et des bières artisanales ont au menu pour agrémenter votre partie à l’un des jeux de table et de société.

Comme il est indiqué sur la page Facebook, le Canot Volant, pub ludique, est une idée qui a germé depuis un bon moment dans la tête des deux jeunes fondateurs, des amis de longue date et originaires de la région et qui partagent un amour des jeux de société et des bières artisanales.

Voyant l’intérêt croissant de la population pour ces attraits, jumelé à un besoin important de la région pour un renouvellement de l’offre de divertissement, ils ont lancé ce projet qui a notamment pu voir le jour grâce au soutien précieux de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

C’est à suivre !

 

Les vacances à crédit

www.jeanlacaille.com

BLUE SEA – La cigale ayant chanté tout l’été… La fable de Jean de Lafontaine n’a aucun impact sur les mordus de vacances estivales qui n’hésitent pas à vider leurs comptes en banque pour s’offrir quelques jours de soleil étendus sur une plage au sable blond. Par la marge ou par la carte, on part en vacances à crédit.

Plusieurs consommateurs n’hésitent pas à s’endetter pour se payer une bonne traite estivale. Pourtant, deux sondages récents, l’un de l’Ordre des CPA, l’autre de CAA-Québec, arrivent à la même conclusion : une personne sur cinq prendra des vacances à crédit cette année.

Après la voiture financée sur 96 mois, les meubles payés en 36 versements égaux, beaucoup de consommateurs ont pris la fâcheuse habitude de mettre leurs vacances sur la marge ou la carte de crédit.

Des exemples

La personne qui achète un voyage de 2 000 $ avec sa carte de crédit va payer le gros prix si elle se contente de faire le paiement minimum de 2 %. Il lui faudra 36 ans pour se libérer de sa dette qui lui aura coûté 6 200 $ en intérêts. Et même si elle fait des paiements de 100 $ par mois, le remboursement s’étirera sur deux ans et les frais d’intérêts s’élèveront à 424$. Beaucoup d’argent jeté à l’eau pour quelqu’un qui n’avait pas les moyens de voyager.

Faites comme bon nombre de vacanciers et délaissez les modes d’hébergement traditionnels plus coûteux. Cette année, seulement 38 % des Québécois réserveront dans un hôtel, un motel ou une auberge, une baisse importante par rapport à l’an dernier (43 % ).

 

De l’action dans la Chambre

Jean Lacaille

MANIWAKI – La Chambre de commerce de Maniwaki-Vallée-de-la-Gatineau est en excellente santé financière. Elle a multiplié les visites un peu partout sur le territoire étant très active dans divers dossiers économiques importants. L’organisme tenait son assemblée générale annuelle mercredi au Château Logue à Maniwaki. Le sourire était sur toutes les lèvres.

Daniel Smith, qui présidait la Chambre au cours des deux dernières années, n’a pas demandé de renouvellement de mandat. Il animait la rencontre de mercredi soir. «Au cours des deux dernières années, j’ai eu du plaisir à présider la Chambre. Nous faisons tous du bénévolat pour le bien des gens de notre milieu. Autant le faire avec le sourire. Je m’en voudrais de ne pas mentionner l’excellent travail de mon complice, coordonnateur, Rémi Lafond.»

Questionné sur l’absence de membres du sud à l’assemblée générale, l’ex-président est d’avis qu’il faut continuer de travailler en fonction de créer un bel enthousiame au sein de la Chambre. «C’est ce qu’on a essayé de faire avec les activités que nous avons tenues un peu partout sur le territoire. Le succès de la Foire gourmande à Gracefield est un bel exemple de notre implication et je crois qu’il en sera de même à Blue Sea cette année. Je souhaite que la Chambre puisse compter sur des membres actifs pour réaliser son mandat au cours de la prochaine année.»

Le déroulement

Agathe St-Amour, vice-présidente aux événements spéciaux, a présenté de le rapport d’activités qu’elle s’est bien gardé de détailler le contenu tant il y a eu d’événements en 2017-2018. Le coordonnateur Rémi Lafond a précisé deux modifications aux règlements généraux de l’organisme dont celui de la reconnaissance du terme de coordonnateur et non celui de directeur général. La notion de membre de bienvenue a été abolie.

Les finances

François Langevin de la firme Langevin, Grondin CPA inc. a présenté le rapport financier qui précise des revenus de l’ordre de 204 886 $ contre des dépenses de 193 478 $ pour un surplus de 11 408 $. «La situation financière de la Chambre est très confortable», a-t-il souligné.

Élection des administrateurs

Lynn Kearney a présidé les élections des administrateurs. Huit postes étaient en jeu et au terme des mises en nomination, neuf candidats étaient sur les rangs pour obtenir un poste. Un vote secret a été tenu et les candidats Yves Langevin, David Logue, Luc Martel, Martin Deguire, Martin St-Jacques, Émilie Lortie et Agathe St-Amour ont été réélus pour un mandat de deux ans chacun. Il en va de même de Vicky Gauthier, une nouvelle administratrice élue qui prend la relève de Joël Branchaud qui n’a pas sollicité un nouveau mandat.

Les candidats élus se joignent donc à Marie-Claude Grondin, Anik Beauseigle, Amélie Boutin-Renaud, Monique L. Fortin, Andrey Bertrand, Rosemarie Bastien-Lefebvre et Hugo Morin. Daniel Smith a remercié Diane Nault pour s’être portée candidate à un poste au sein du conseil d’administration.

De nombreuses activités

La CCMVG a participé à une trentaine d’activités et est intervenue dans quelques dossiers importants au cours de la dernière année. Rappelons la formation d’un comité, au sein même de la chambre, qui a rencontré les élus de Maniwaki afin de les convaincre de revenir sur leur décision de recevoir les ambassadeurs de la Coupe Dodge qui s’est tenue en avril dernier au Centre sportif Gino-Odjick. Les retombées économiques de cet événement ont été excellentes pour toute la région.

Notons également l’organisation du souper-bénéfice Saucisses, moules et frites en plus d’un bien-cuit mettant en vedette l’homme d’affaires, Denis Langevin. La journée amicale de golf des femmes d’affaires de la Vallée-de-la-Gatineau a connu un vif succès tout comme le 5 à 7 au restaurant Smoke & Grill à Gracefield. Ce ne sont là que quelques exemples des activités tenues par la Chambre au cours de la dernière année.

Le Bottin des entreprises de la Vallée-de-la-Gatineau, une idée originale de Hugo Morin, avec l’aide de son ami Yves Langevin, est actuellement en circulation. Ce projet a été réalisé en collaboration avec la MRC-VG.

La CCMVG puise ses sources de financement dans les projets d’animation et de développement économique (38 835 $), les tournois de golf (34 660 $) et le Gala annuel de la PME (51 734 $).


Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819.334.4508
Slider

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.

PUB jl