Les nouvelles

 

Plus d’attention aux zones inondables

Jean Lacaille

GRACEFIELD – Les élus de la Vallée-de-la-Gatineau ont unanimement résolu de demander à la ministre de la Sécurité publique du Québec d’ajuster son aide financière afin de permettre l’actualisation de la cartographie des zones inondables tout le long du corridor de la Vallée-de-la-Gatineau, de la ville de Gatineau en zone urbaine jusqu’à la municipalité de Grand-Remous en zone rurale.

Cette demande tombe pile avec le fait que la MRC-VG œuvre actuellement sur le second projet de schéma d’aménagement et de développement afin de remplacer celui qui est entré en vigueur le 13 octobre 1988.

La cartographie originale, insérée dans l’actuel schéma, a été confectionnée à la suite de l’Entente Canada-Québec de 1976. Elle visait à réduire les dommages liés aux inondations. Elle s’avère maintenant incomplète et plusieurs municipalités se questionnent sur la validité de cette cartographie.

Les changements climatiques

De par son positionnement géographique, la Vallée-de-la-Gatineau est particulièrement exposée aux changements climatiques. Le crues printanières risquent de devenir plus importantes au cours des prochaines années de même que plus fréquentes.

Le corridor de la rivière Gatineau est particulièrement valorisé dans le nouveau schéma suscitant la pratique des sports nautiques d’adeptes qui viennent de partout. La région a subi, dans le passé, des épisodes malheureux d’inondation qui ont touché très sévèrement quelque 1 000 résidences de la ville de Maniwaki en plus de forcer l’évacuation de près de 3 000 personnes en 1974.

Le gouvernement du Québec, par l’entremise du ministère de la Sécurité publique, a versé une somme de 20,5 millions $ pour actualiser la cartographie des zones inondables au Québec autour des plus grandes villes.

Il faut considérer la mise à jour des zones inondables autour des grandes villes entre autres la rivière des Outaouais, la rivière Gatineau, la rivière Blanche et la rivière du Lièvre situées dans les MRC de Pontiac, des Collines-de-l’Outaouais, de Papineau et la ville de Gatineau. Québec a malheureusement oublié le territoire de la MRC Vallée-de-la-Gatineau lors du dévoilement des sommes d’argent consacrées à l’actualisation de la cartographie des zones inondables.

Une recommandation

La recommandation des membres du Comité de l’Aménagement et de Développement est d’adopter une résolution afin de demander à Québec d’ajuster son aide financière afin de permettre l’actualisation de la cartographie des zones inondables tout au long du corridor de la Vallée-de-la-Gatineau, de Gatineau à Grand-Remous. La proposition a été adoptée à l’unanimité.

En l’absence exceptionnelle de la préfète Chantal Lamarche, en deuil de son père, la présidence de la séance ordinaire d’octobre du conseil des maires a été confiée à la préfète suppléante, mairesse de Bois-Franc, Julie Jolivette.

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819-463-0327

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.