Les nouvelles

 

Horizon 2025 : Le marché du travail

www.jeanlacaille.com

L’information sur le marché du travail d’Emploi Québec comptabilise le nombre de commerces et d’industries sur les territoires municipaux. Les données recueillies par Emploi-Québec, bien qu’imparfaites dû à la difficulté de les tenir à jour, permet d’avoir une caractérisation globale du marché de l’emploi dans la MRC Vallée-de-la-Gatineau.

Emploi-Québec a répertorié 248 enterprises sur le territoire de la MRC-VG. À l’exception du Centre hospitalier de Maniwaki, l’ensemble des entreprises présentes sur le territoire ont moins de 500 employés dont 180 entreprises de 5 à 19 employés. Neuf entreprises sur 10 dans la MRC comptent moins de 50 employés. L’économie de la MRC est fortement dépendante des petites et moyennes entreprises (PME).

La multiplication de la valeur médiane de tous les groupes de données par le nombre d’entreprises de chacune, permet d’estimer le nombre total d’emplois offerts par les entreprises de cinq employés dans la région répertoriées par l’IMT. Les entreprises de la MRC-VG offrent approximativement 6 500 emplois.

En moyenne, dans la MRC-VG, il y a 77 personnes par entreprises de plus de cinq employés répertoriés par l’IMT. Proportionnelement à la population, les entreprises de la MRC-VG sont particulièrement concentrées dans la ville de Maniwaki (30 personnes par entreprise), dans la municipalité d’Egan-Sud (67 personnes par entreprise) et dans la Ville de Gracefield (85 personnes par entreprise). À l’opposé, les municipalités de Bouchette et de Délégae ont un faible taux d’entreprises par personne, alors qu’on doit compter plus de 250 personnes par entreprise.

L’économie

L’économie de la MRC-VG est caractérisée par une augmentation du pouvoir d’achat total des ménages grâce à une hausse de revenu disponible des ménages par habitants. Cette tendance est influencée par la dépendance accrue des transferts gouvernementaux reliés au vieillissement de la population.

L’agglomération urbaine régionale constitue le pôle économique de la MRC, alors que les entreprises s’y concentrent. Dans la majorité des autres municipalités, le nombre de personnes par entreprise de plus de cinq employés dépassant les 100 personnes laissent présager un problème au niveau de la disponiblité des emplois puisque la majorité des entreprises ont moins de 20 employés.

Le nombre de travailleurs est un indicateur intéressant développé et comptabilisé par l’Institut de la statistique du Québec afin de connaître l’évolution du marché du travail dans les différentes MRC. Le nombre de travailleurs correspond au nombre de particuliers ayant des revenus d’emploi ou d’entreprise comme principales source de revenus.

Malgré de légères fluctuations, le nombre total de travailleurs de la MRC-VG est demeuré stable dans la période entre 2007 et 2011. Cependant, la stabilité observée ces dernières années est préoccupante en considérant le vieillissement de la population et la répartition du nombre des travailleurs par tranche d’âge.

En excluant la moyenne générale des babyboomers (45-65 ans en 2011), le nombre de travailleurs diminue dans la MRC. Donc, le vieillissement de la population et le départ à la retraite des baby-boomers pourraient engendrer des problématiques encore plus importantes pour la MRC-VG si le nombre de travailleurs plus jeunes continue à diminuer tel que l’indique sa tendance actuelle. Dans vingt ans, ce sont près de 60 % des travailleurs recensés en 2011 de plus de 25 ans qui seront à l’âge de prendre leur retraite.

Les finances personnelles

Au niveau de la situation financière des travailleurs, les données démontrent que les revenus des travailleurs de la MRC-VG tendent à augmenter. Ces données viennent appuyer celles décrites dans la partie sur le revenu des ménages. De plus en plus de travailleurs ont un revenu supérieur à 40 000 $, alors que le nombre de personnes ayant un revenu inférieur à 40 000 $ diminue. Cette tendance positive ne peut être seulement attribuée au concept de la variation des prix, les travailleurs de la MRC ont des revenus de plus en plus élevés. La tranche des travailleurs dont le revenu est supérieur à 100 000 $ tend à augmenter plus rapidement.

Taux d’emploi et taux de chômage

Le taux d’activité, le taux d’emploi et le taux de chômage sont trois indicateurs fréquemment utilisés afin d’avoir une compréhension générale de la vigueur économique d’un territoire. Le taux d’activité est obtenu en divisant la population active, soit le nombre de personnes âgées de 15 et plus en emploi ou en chômage, par la population totale de 15 ans et plus. Ce taux indique le pourcentage de la population qui est prêt à occuper un poste quelconque. Le taux d’emploi est le résultat de la division du nombre de personnes occupées par la population de 15 ans et plus exprimée. Il exprime la portion des gens qui se sont trouvé un emploi. Le taux de chômage est le quotient entre le nombre de chômeurs, soit une personne sans emploi qui cherche activement un du travail, par la population active. Il permet de connaître le pourcentage des gens qui est incapable de trouver un emploi.

À suivre : Le revenu moyen de travailleurs de 25 à 64 ans

Source : Horizon 2025 : Une vallée pour demain

Énoncé de vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire de la Vallée-de-la-Gatineau.

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819.334.4508

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.