Les nouvelles

 

Le scandale des fosses septiques (1 de 3)

www.jeanlacaille.com

LOW – Le pompage obligatoire des fosses septiques aux deux ans est une histoire d’incompétence gouvernementale. C’est l’avis du citoyen de Low, Steve Connoly, ingénieur à la retraite qui explique, dans un document de neuf pages, que cette procédure est incompréhensible et coûte des sous aux contribuables de la région. Votre journal virtuel www.jeanlacaille.com vous propose trois textes issus de ce document. Bonne lecture.

Tout d’abord, nous vous informons que M. Steve Connoly, a rencontré les élus de Kazabazua mardi soir. Le document qu’il leur a présenté a été fort bien reçu à un point tel que le maire, Robert Bergeron, membre du Comité de l’Environnement de la MRC Vallée-de-la-Gatineau a confirmé qu’il allait le porter à l’attention de ses collègues.

«J’ai profité de l’occasion pour distribuer mon document aux contribuables présents. J’ai fait de même en faisant parvenir une copie à chacun des membres du conseil des maires de la MRC. Je tiens à les informer de cette fourberie. Il n’est pas nécessaire de pomper nos fosses septiques aux deux ans et j’explique pourquoi dans mon document», précise M. Connoly.

Un bref historique

En 1981, le gouvernement du Québec a invoqué la Loi Q-2,r.8 (maintenant appelée Loi Q-2, r-22) afin d’introduire le pompage obligatoire des fosses septiques dans les communautés rurales du Québec. Cette loi n’a jamais été étayée par des recherches et des preuves pour justifier son existence. Au début, presqu’aucune municipalité n’a décidé de la mettre en œuvre.

Aveuglément, la municipalité de Chelsea, cherchant à promouvoir son image écologique a été l’une des premières municipalités du Québec à mettre en place la loi au début des années 1990. Des années plus tard, Chelsea a changé sa fréquence de pompage de la fosse septique de deux à trois ans. Des millions de dollars des contribuables ont été inutilement engouffrés. Il n’y a pas longtemps, Chelsea a de nouveau adopté un programme de pompage tous les deux ans en expliquant simplement que c’était la loi.

Il convient de noter que la loi prévoit un échappatoire au pompage forcé des réservoirs. Alternativement, une municipalité peut exiger que chaque fosse septique soit mesurée chaque année, et, seulement si nécessaire, il peut être vidé. Bien que, surtout en utilisant les étudiants d’été, cette méthode serait moins coûteuse. Il serait toujours inutile et idiot de le faire. Mais, les municipalités l’ont fait.

En 2014, lors de ma dernière visite pour présenter à nouveau mes préoccupations concernant ce programme non requis et idiot au directeur responsable au sein du ministère de l’Environnement du Québec, j’ai été informé que seulement 55 % des MRC du Québec avaient mis en place le programme. J’ai de nouveau été informé que la Loi Q-2,r.8 n’a jamais été définie techniquement. Les autorités n’ont jamais prévu de revoir le programme même s’il a été reconnu qu’il présentait des lacunes. Le municipalités n’ont jamais été sanctionnées pour non-respect de la loi et il n’existe pas de moyen pour le faire.

En 2004, le conseil des maires de la MRC-VG  a annoncé que le programme serait mis en œuvre en 2005. Les citoyens de la MRC n’ont pas été consultés. Ignorant les coûts, mal informés et sans poser de questions, 16 des 17 municipalités de la MRC-VG ont signé un accord de 20 ans pour forcer le pompage des fosses septiques à leurs résidents.

À ce moment-là, j’étais conseiller de la municipalité de Low et après quelques recherches, j’ai pu convaincre mes collégues membres du conseil que le programme Q-2,r-8 était sans fondement, inutile et très coûteux. La municipalité a approuvé les dépenses nécesssaires à la mise en place de l’installation de traitement des déchets septiques, ITDS, à Kazabazua, mais a refusé de signer l’accord pour imposer le pompage régulier de la fosse septique à ses résidents.

Depuis ce temps, la direction de la MRC-VG est mécontente de mes actions dans ce dossier de même que la décision de la municipalité de Low. Les municipalités voisines de La Pêche et les 19 municipalités de la MRC Pontiac ont sagement décidé de ne pas appliquer la loi et ne l’ont jamais fait.

Il y a plus de 10 ans, la municipalité de Low utilisait des étudiants d’été pour inspecter la quasi totalité de ses 900 fosses septiques. Une quarantaine de fosses devaient être améliorées.

Une entente de 20 ans

La MRC-VG a maiintenant complété 14 ans de son accord de 20 ans. Les contribuables ont été forcés de payer des millions de dollars pour soutenir ce programme… inutilement ! Il existe maintenant de nombreuses preuves démontrant que le programme a été un scandale. La MRC-VG a refusé de revoir le programme parce que le scandale aurait explosé en public. Le but de ce document est d’informer le lecteur sur la situation dans son ensemble et de prouver objectivement que les résidents de la MRC-VG ont été trompés à grands frais.

L’objectif

Sans exception, tout le monde convient que nous ne voulons pas que notre environnement soit pollué. Bien sûr, nous ne voulons pas que les systèmes septiques ruraux polluent. Il est important de veiller à ce que nous ayons des systèmes septiques bien conçus afin de minimiser les risques de pollution. Notez que les fermes utilisaient jadis des boîtes de cèdre, des barils et d’autres moyens pour les déchets septiques qui n’avaient rien d’égal aux normes d’aujourd’hui mais, néanmoins, il n’ont pas causé de pollution pour la plupart. L’herbe la plus verte de ma ferme pousse sur l’ancienne boîte à déchets en cèdre.

Le gouvernement du Québec, appuyé par la MRC-VG, a décidé que la meilleure façon de minimiser la pollution est de forcer de manière onéreuse le pompage régulier de la fosse septique. Pourtant, le pompage conventionnel causera rarement de la pollution. La pollution est causée par une fosse septique non conforme. Le pompage forcé dans une fosse septique est une excuse pas raisonnable pour inspecter les systèmes septiques. Pourquoi ne pas utiliser ce programme comme une excuse afin d’inspecter les détecteurs de fumée à la maison en même temps ?

La prévention de la pollution est un objectif important mais elle peut être assurée pour beaucoup moins cher que présentement. Le gouvernement du Québec n’a jamais justifié la fréquence requise pour pomper des fosses septiques pour les résidents permenents tous le deux ans et pour les résidents saisonniers tous les quatre ans. Aucune analyse, ou justification, n’existe. C’est le pompage le plus sévère dans toute l’Amérique du Nord. La MRC-VG n’a jamais remis cela en question.

Les systèmes modernes de vidange des fosses septiques en milieu rural sont conçus pour fonctionner correctement. Même les plus anciens ne nécessitaient pas de pompage fréquent. Demandez à n’importe quel agriculteur.

La MRC-VG a indiqué qu’il y avait en moyenne 2,1 résidents par maison sur son territoire. Les utilisateurs expérimentés et informés témoigneront qu’une fosse septique ne doit pas être vidée au moins avant 10 ans. Nous avons deux systèmes spetiques sur ma propriété de la ferme et les réservoirs ont été vidés quatre fois en 35 ans. Et nous sommes bons pour au moins 12ans de plus. Les entrepreneurs en pompage septique demandent maintenant jusqu’à 250 $ plus taxes (287 $) pour vider un réservoir. Ainsi, la Loi Q-2,r-8, oblige des frais de 1 435 $ pour une maison de deux résidents permanents. C’est au moins cinq fois plus que nécessaire. Considérant qu’il y a 6 455 fosses septiques sur le territoire de la MRC-VG, cela signifie que les résidents vont payer inutilement des millons de dollars sur dix ans. C’est beaucoup d’argent à payer par l’une des régions les plus pauvres du Québec.

À suivre : Une fois aux deux ans, c’est trompeur !

Steve Connely

Low,Québec.

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819.334.4508

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.