Les nouvelles

 

Les emplois dans le système de santé

www.jeanlacaille.com

Quelque 58,5 % de l’effectif infirmier déclare qu’il travaillait à temps complet en 2017-2018. Cette proportion est demeurée stable au cours de la dernière année après deux diminutions consécutives ; elle avait atteint la marque de 60 % pour la première fois en 2014-2015.

Soulignons que cette diminution est due principalement à une forte baisse de l’emploi à temps complet chez la relève. Si on tient compte seulement des membres qui sont dans la profession depuis au moins cinq ans, leur taux d’emploi à temps complet atteint presque 65 %.

Parallèlement, la proportion de l’effectif qui travaille à temps partiel est passé de 31,8 % à 33,4 % au coures des cinq dernières années. Quant au taux d’emploi occasionnel, il demeure stable autour de 8 %. Rappelons que l’emploi occasionnel est tombé sous les 10 % pour la première fois en 2011-2012 après avoir atteint un sommet de 18 % en 1998.

Par ailleurs, on note que la proportion des hommes qui ont un emploi à temps complet en 2017-2018 est plus élevée que celle des femmes, soit 65 %, par rapport à 58 % ; toutefois, le taux d’emploi occasionnel est identique pour les deux sexes.

Évolution selon le secteur d’emploi

La grande majorité des infirmières et infirmiers du Québec, soit 59 590 (84,5 %) sont embauchés par un établissement (public ou privé) du réseau de la santé et des services sociaux. Les CISSS et les CIUSSS sont l’employeur des trois quarts de l’effectif du RSSS. Cet effectif a enregistré une croissance de 3,7 % depuis 2013-2014, comparativement à une croissance de l’ensemble de l’effectif du Québec de 2,2 %.

Le secteur privé

Le secteur emploie 6 028 infirmières et infirmiers, soit 8,6 % de l’effectif ; il s’agit d,une diminution de 2,2 % par rapport à 2013-2014. Cete diminution s’explique principalement par le fait qu’on compte près de 500 infirmières et infirmiers de moins travaillant pour une agence de placement et de soins privés. Néanmoins, ces entreprises sont toujours au premier rang du secteur privé, étant l’employeur principal de 1 600 personnes. En contrepartie, on note de légères augmentations dans les cliniques médicales, les pharmacies et autres types d’entreprises privées du domaine de la santé.

Secteur d’emploi et catégorie d’employeur

En 2017-2018, 2 710 infirmières et infirmiers ont un emploi principal dans le secteur de l’éducation dont la majorité dans un collège ou une université. Quant aux commissions scolaires et centres de formation professionnelle qui offrent la formation aux infirmières auxiliaires et autres catégories de personnel soignant, ils embauchent 717 infirmières et infirmiers. Depuis 2013-2014, ce nombre a diminué de 23 %, ce qui explique la diminution de 5,4 % dans l’ensemble du secteur de l’éducation. En revanche, l’effectif des universités continue d’augmenter, tandis que celui des cégeps demeure stable.

Le secteur communautaire et les employeurs publics, autres que le réseau de la santé, emploient, au total un peu plus de 2 000 infirmières et infirmiers, soit 3.1 % de l’effectif. La diminution dans le secteur de la santé et des services sociaux est attribuable principalement à l’abolition des agences régionales.

Le secteur d’emploi et la catégorie d’employeur dans le réseau de la santé et des services sociaux est composé des établissements qui exploitent les grandes missions (CH, CHSLD, CLSC, CR et CPEJ ou CJ) du système de santé du Quéec, définies par la Loi sur les services de santé et les services sociaux. Ce secteur comprend les établissements publics de même que les établissements privés conventionnés ou non conventionnés (principalement des CHSLD. La proportion totale de l’effectif infirmier du Québec employé dans un établissement du RSSS, compte tenu des infirmières et infirmiers quiy ont un emploi secondaire, se situe à 85,7 % en 2017-2018 ; il s’agit d’une augementaiotn d’un peu plus de 1 point de pourcentage depuis 2013-2014.

Rappelons que la proportion de l’effectif exerçant dans le RSSS atteignait 87 % au début des années 2000. Or, cette proportion a diminué jusqu’en 2009-2010 pour atteindre 83,5 %, puisque le nombre d’infirmières et d’infirmiers travaillant dans le RSSS a peu augmenté au cours de la dernière décennie. Mais depuis 2010-2011, le nombre d’infirmières et d’infirmiers employés dans un établissement du RSSS augmente d’environ 650 par année en moyenne. Enfin, on note qu’un peu plus de 1 % des infirmières et infirmiers du RSSS y occupent un emploi secondaire.

À suivre : Agence de placement de personnel infirmier ou de soins

Source : Rapport statistique sur l’effectif infirmier 2017-2018 : Le Québec et ses régions

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819.334.4508

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.