Trimestre bénéfique pour Résolu

Jean Lacaille.com

BLUE SEA – Produits forestiers Résolu inc. a annoncé cette semaine un bénéfice net de 10 M$, soit 0,11 $ par action pour le trimestre clos le 21 mars dernier contrairement à une perte nette de 47 M$, soit 0,52 $ par action, pour la période correspondante de 2017.

Les ventes du trimestre ont atteint 874 M$, en hausse de 2 M$ par rapport au premier trimestre de 2017. Avant les éléments hors gestion courante, la Société a enregistré un bénéfice net de 17 M$ soit 0,18$ par action contrairement à une perte nette de 30 M$, soit 0,33 $ par action, pour le premier trimestre de 2017.

Le 1er mai dernier, Résolu a également annoncé la ratification d’une nouvelle convention collective de travail de quatre ans couvrant 1 100 employés représentés par Unifor, le plus important syndicat de la Société, dans huit usines de pâtes et papier canadiennes de la Société.

La Société a enregistré un bénéfice d’exploitation de 48 M$ pour le premier trimestre, alors qu’elle avait enregistré une perte d’exploitation de 9 M$ pour la période correspondante de 2017, reflétant la dynamique favorable du marché dans la majorité des secteurs.

Dans l’ensemble, les prix ont bonifié les résultats de 114 $ par rapport à la période correspondante de 2017, le prix de vente moyen s’étant accru de 31 % pour le secteur produits du bois, de 20 % pour le secteur pâte commerciale, de 9 % pour le secteur papier journal et de 2 % pour le secteur papiers pour usages spéciaux. L’amélioration du résultat d’exploitation tient également à l’élimination de charges fixes découlant des fermetures de capacité dans les secteur papier journal et papiers pour usages spéciaux (22M $) en 2017. La Société n’a enregistré aucuns frais de fermeture au cours du trimestre.

Ces éléments favorables ont été nautralisés en partie par la baisse généralisée des volumes (31 M$) découlant principalement des initiatives de restructuration visant les secteurs du papier, par l’incidence dévavorable de l’appréciation du dollar canadien (17 M$), par la hausse des frais de transport (18M$) et par l’augmentation des coûts de la maintenancc, de l’énergie et de la fibre (24