Les nouvelles

 

Un renforcement des partenariats

www.jeanlacaille.com

Une meilleure gouvernance passe nécessairement par le renforcement des partenariats avec les organisations qui desservent le territoire val-gatinois en matière de santé, de services sociaux, d’éducation, de développement économique et touristique, mais aussi par un approfondissement du dialogue avec et entre les communautés du territoire.

Il faut arrimer les actions par la concertation dans une perspective intersectorielle et transterritoriale. Tant sur un plan vertical qu’horizontal, il sera important de favoriser la cohérence des planifications et des interventions entre les différentes acteurs institutionnels afin de répondre par des actions complémentaires aux défis propres au territoire et aux enjeux des relations interterritoriales et transrégionales.

Saisir la chance

Pour des raisons juridiques, historiques et politiques, le Québec reconnaît onze nations autochtones (la nation Inuit et 10 nations Amérindiennes) totalisant plus de 87 000 individus. Au-delà des considérations de statut et d’entente, la question de la revendication et de la reconnaissance des terres revêt une importance capitale en matière de planification et d’aministration du territoire. La Vallée-de-la-Gatineau comprend deux réserves algonquines, soit Kitigan Zibi à proximité de la ville de Maniwaki et Lac-Rapide dans la réserve faunique La Vérendrye.

La Vallée-de-la-Gatineau fournit un bon exemple de cette occupation ancestrale qui a évolué aujourd’hui en une cohabitation possitive empreinte d’un réel désir d’intensification en une cohabitation passive empreinte d’un réel désir d’intensification des rapports. Des tentatives de décloissonnement furent menées au cours de la dernière décennie sans atteindre l’effet d’inclusion escompté. La présence des peuples autochtones ne doit pas être pour autant décrite comme un problème sur par la majorité de la population. La réflexion doit se centraliser sur les préalables à une collaboration et à une congestion qui s’annonce incontournable si nous considérons les revendications ciblées de certaines terres (Forêt de l’Aigle, réserve faunique La Vérendrye).

Nous sommes conscients que la réflexion ne peut qu’esquisser de nouveaux éléments qui éviteront d’agir dans l’urgence et ent totale méconnaissance. Il paraît possible au contraire de mettre fin à une certaine ignorance symtomatique envers les défis propres à la gouvernance des communautés autochtones et s’inspirer de réussites québécoises de partenariat. Ce type d’initiative est à la portée des capacités locales et ne doit pas suelement interpeller les municipalités limitrophes.

Outre la présence autochtone, la Vallée-de-la-Gatineau est aussi composée de citoyens qui appartiennent aux deux grandes communautés, les francophones etles anglophones, cette dernières est particulièrement représentée dans les sud de la MRC et via la population de villégiateurs, avec une forte prévalence de résidents de la région de la capitale nationale et plus particulièrement de l’Ontario.

Un développement socioculturel dynamique

La diversité des communautés qui habitent le territoire forme un terreau fertile de rencontres et de développement interculturels. Cette richessse doit permettrre de renforcir le sentiment d’appartenance et la fierté des communautés du territoire d’en faire une image de marque vis-à-vis de l’extérieur. La Politique culturelle de la Vallée-de-la-Gatineau (révisée pour la période 2012-2107) constitue la référence en la matière.

Les principaux enjeux pour une gouvernance de proximité et le développement socioculturel des communautés sont de : moderniser l’appareil de gouvernance en misant sur l’efficacité et la proximité en s’assurant de valoriser l’implication citoyenne ; planifier et réaliser les actions dans un souci de cohérence intersectorielle et transterritoriale au moyen de la concertation des partenaires des régions et du Québec et tirer la diversité des communautés du territoire la richesse d’une culture vivante et accessible forte de ses créateurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

Suite : De l’élaboration à l’adoption de l’Énoncé de vision stratégique

Source : Horizons 2025

Énoncé stratégique du déveoppement culturel, économique, environnemental et social              du territoire de la MRC Vallée-de-la-Gatineau

Pin It

Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819-463-0327

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.