Les nouvelles

 

Un rendez-vous aérien amélioré

Jean Lacaille.com

MESSINES – La Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki (RIAM) se prépare à la présentation de son 3e Rendez-vous aérien qui aura lieu à l’aéroport de Maniwaki le dimanche 10 juin prochain.

«L’an dernier, nous avons accueilli quelque 1 200 visiteurs par une journée chaude et ensoleillée. Encore cette année, l’accès au site est gratuit. Des nouveautés introduites à la programmation risquent d’intéresser la amateurs d’émotions fortes. Je vais laisser le soin à notre coordinatrice, la pilote Nathalie Fortin, de vous préciser ce dont il est question. Je rappelle que nous proposons, encore cette année, notre fameux repas de saucisses qui avait été grandement apprécié l’an dernier», d’indiquer le directeur général de l’aéroport de Maniwaki, Michel Lachapelle.

Acrobaties aériennes

Nathalie Fortin confirme que deux jets seront sur place pour le grand plaisir des amateurs. Une trentaine d’avions seront au sol en démonstration. Il sera possible pour le public de s’informer et même de monter à bord des bolides.

«Cette année, nous introduisons les tours d’hélicoptères le samedi de même que le dimanche, lors du Rendez-vous aérien proprement dit. Les deux jets seront sur place dès le samedi également. Il sera possible pour les amateurs de monter à bord de Yak 52 pour profiter d’acrobaties aériennes au coût de 200 $ pour vingt minutes», précise Nathalie Fortin.

Le Yakovlev, Yak 52, est un modèle soviétique d’avion d’entraînement et de voltige. Il s’agit d’une variante bi-place du Yak 50 dont il reprend de nombreux éléments.

«Nous avons ajouté de nouvelles activités à la programmation de façon à répondre aux suggestions émises par de nombreux visiteurs l’an dernier. Le Rendez-vous aérien 2018 risque de plaire aux amateurs d’avions. Nous rappelons que l’accès au site de l’aéroport est gratuit. Une excellente occasion pour une sortie familiale», conclut Michel Lachapelle.

 

C’est reparti pour le Camp Le Terrier

Jean Lacaille.com

VALLÉE-DE-LA-GATINEAU – La campagne d’inscription au Camp Le Terrier du Lac Achigan du Club Optimiste de Maniwaki est en cours en vue de l’été 2018.

Le Camp Le Terrier a accueilli des milliers de jeunes depuis son ouverture en 1974. Le chalet principal a été entièrement rénové. Il comprend une cuisine ainsi qu’un salle communautaire. Il permet de recevoir jusqu’à cinquante personnes à la fois et d’y organiser des événements.

Le Camp est géré par la Fondation Le Terrier depuis 1974. Le camp avait pour but de faire vivre aux enfants de 6 à 12 ans, des expériences stimulantes et enrichissantes dans le respect de soi, des autres et de l’environnement.

En plus des expériences de plein air et et activités déjà offertes tels que canot, excursions en forêt, contes et légendes, baignade à la plage, théâtre, chansons, grands jeux, sports, piste d’hébertisme et ateliers de cuisine, l’offre comprend également du géo coaching, le coucher en tente pour les 6 à 12 ans, le kayak, le tir à l’arc, l’interprétation de la faune et de la flore et le programme d’assistant-moniteur pour les 13 ans et plus.

Le Camp Le Terrier innove cet été alors qu’un Camp de jour est organisé à Gracefield pour les 5 à 12 ans du 2 juillet au 24 août 2018 de 8h30 à 16h30. Pour de plus amples détails sur la saison 2018, il suffit de composer le 819-441-0373.

Bas de vignette

Les jeunes de la région ont un plaisir fou au Camp Le Terrier. Et l’été 2018 ne fera pas exception à la règle.

 

Gracefield tient à la mise à l’eau

Jean Lacaille.com

GRACEFIELD – Les élus de la Ville de Gracefield tiennent mordicus à ce qu’une entente soit conclue avec les représentants du Gatineau Fish and Game Club pour le maintien de la rampe de mise à l’eau au Lac Pémichangan.

Les élus de Gracefield et les représentants du club discutent depuis plusieurs semaines sur l’importance de maintenir ouverte, pour cet été, la rampe de mise à l’eau qui est fermée depuis quelque temps déjà. La Ville a fait une proposition finale à cet effet qui prévoit notamment 382 heures de surveillance durant la période de pêche sportive 2018.

Lors de la dernière séance régulière du conseil, les élus ont résolu de transmettre la proposition finale de la ville aux représentants du Gatineau Fish and Game Club. Le maire, Réal Rochon, est autorisé à signer l’entente au nom de la ville. À défaut du Gatineau Fish and Game Club de signer l’entente, la ville pourrait entreprendre des procédures judiciaires contre le Gatineau Fish and Game Club pour maintenir l’accès de la rampe de mise à l’eau durant la période de pêche sportive 2018.

Bas de vignette

Le maire Réal Rochon a été mandaté pour signer l’entente relativement à la rampe de mise à l’eau au Lac Pémichangan.


Merci de me suivre! C'est un rendez-vous au quotidien pour être à l'affût des nouvelles concernant la Vallée-de-la-Gatineau et des environs.
Vous avez une nouvelle ou une information à signaler? N'hésitez pas à communiquer avec moi 7 jours sur 7.
info@jeanlacaille.com ou 819-463-0327

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Journaliste couvrant l'actualité dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis près de 40 ans

INFOLETTRE

Pour être à l'affût des nouvelles.

Register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.